Lutte aux îlots de chaleur

Le phénomène des îlots de chaleur n’a cessé de croître à l’échelle planétaire durant les 150 dernières années. Les causes sont multiples et connues, mais les principales sont : la perte d’espace végétal, la minéralisation du territoire, les propriétés physiques de certains matériaux de recouvrement, leur usure, la densification de l’espace construit, ainsi que l’augmentation des surfaces imperméables. Il n’est donc pas rare de retrouver dans une même ville des différences de températures de 10, 15, voire 20°C et même plus, sur quelques centaines de mètres. La prolifération des îlots de chaleur demeure préoccupante, car elle affecte la santé de la population, particulièrement les personnes âgées, les enfants en bas âge ainsi que les personnes défavorisées.

Ci-dessous les différentes implications du CRE-Montréal dans ce dossier :