Îlot de fraîcheur Saint-Stanislas

Du 1er avril 2007 au 31 mars 2008, le CRE-Montréal a poursuivi l'objectif de développer des îlots de fraîcheur urbains,  visant la lutte aux îlots de chaleur urbains, au réchauffement climatique et à la pollution atmosphérique, en créant des îlots modèles sur deux sites, soit les îlots St-Stanislas et Jeanne-Mance.
Ce projet a été réalisé grâce à la contribution financière de l'Agence de Santé publique du Canada et à l'appui de la SOVERDI (Société pour le verdissement de l'île de Montréal).

Le secteur de l’îlot de fraîcheur St-Stanislas est délimité à l’est par la rue Garnier, à l’ouest par la rue Chambord, au nord par la rue Laurier et au sud par la rue Mont-Royal. Il est possible de maximiser la présence de verdure tant sur les terrains privés (cours avant et arrière) que sur l’espace public (en bordure de trottoir et dans les ruelles).

L’îlot de fraîcheur St-Stanislas se veut une vitrine des multiples possibilités de verdissement à l’échelle locale : plantations d'arbres, d'arbustes, de plantes grimpantes, etc. La particularité du secteur St-Stanislas est qu'il regroupe plusieurs bâtiments à usages très variés, tels que la paroisse St-Stanislas, l'école Paul Bruchési, la coopérative l’Académie des St-Anges, la résidence de l'Académie, la Maison l'Échelon, les Habitations Lanaudière, les Petits frères des pauvres, la Caisse populaire St-Stanislas, la maison de jeunes Beau voyage, ainsi que des ruelles et plusieurs résidences privées. La présence de la Maison d'Aurore au cœur même de l'îlot de fraîcheur a été un atout marqué pour développer la prise en charge par le milieu.

Pour en savoir plus sur ce projet