Campagne contre le gaspillage papier en publicité

En décembre 2004 était lancée la campagne contre le gaspillage en publicité par le Conseil régional de l’environnement de Montréal et ses partenaires Greenpeace, Équiterre, Option Consommateurs, Environnement Jeunesse et le Regroupement de services Éco-quartier (RÉSEQ), avec le concours de la Ville de Montréal, des arrondissements Ville-Marie, Plateau-Mont-Royal, Mont-Royal, Rosemont/Petite-Patrie, St-Laurent, Outremont, Pierrefonds-Senneville, Côte-des-Neiges, Côte-Saint-Luc, Sainte-Anne-de-Bellevue, Verdun et Lasalle.

On estimait alors que, chaque année, l’équivalent de la moitié de la forêt du parc du Mont-Royal soit 45 000 arbres était coupée pour produire les publicités papier distribuées de porte en porte sur l’île de Montréal. C'est plus de 900 000 sacs publicitaires distribués par semaine, soit plus de 47 millions de sacs par année et 11 000 tonnes de papier (l’équivalent de plus de 3 millions d’annuaires téléphoniques). Si, cette masse de papier échappait à l’enfouissement, cela équivalait à plus d’un million de dollars annuellement en frais de recyclage.

La campagne consistait à demander à la population montréalaise d’apposer un autocollant sur leur porte ou sur leur boîte aux lettres indiquant leur refus de recevoir de la publicité papier. Un dépliant qui accompagnait l’autocollant contre le gaspillage publicitaire proposait aussi un moyen pour se débarrasser d’autres types de publicités non sollicitées transmises notamment par télécopieur.

La distribution des autocollants et des dépliants s’est faite sur plusieurs mois par le biais de visites des ménages montréalais par l’équipe de sollicitation de Greenpeace, les équipes d’Efficacité énergétique d’Équiterre et celles d’Option consommateurs. Plusieurs éco-quartiers en ont fait la distribution lors de leurs activités publiques. Dépliants et autocollants étaient aussi disponibles dans les points de service des arrondissements montréalais.

En collaboration avec une trentaine de partenaires, ce sont ainsi plus de 22 000 autocollants qui ont été distribués.