Gardons le cap sur les gestes écoresponsables au quotidien

Lettre ouverte à l’attention de Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

 

Le 24 janvier 2018

Madame Plante,

Récemment, était rendue publique une analyse du cycle de vie des sacs d’emplettes réalisée par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services, le CIRAIG.

La conclusion générale de cette étude est que « (les sacs réutilisables) ont le potentiel d’offrir les résultats d’indicateurs environnementaux les plus faibles à condition d’atteindre les nombres équivalents d’utilisations obtenus ». En d’autres termes, l’étude stipule que les sacs réutilisables en plastique ont moins d’impacts négatifs sur l’environnement que les sacs jetables, pour peu que nous les utilisions un nombre suffisant de fois, soit de 11 à 98 fois pour les sacs réutilisables les plus répandus.

Les bénéfices environnementaux du réemploi, que nous confirme l’analyse du CIRAIG, s’appliquent dans les faits à une multitude de produits dont nous nous servons quotidiennement, pensons notamment aux tasses à café réutilisables. En légiférant pour les sacs d’emplette, c’est donc un signal important lancé à la population de la grande région de Montréal que la métropole figurera parmi la liste de celles dans le monde qui adoptent des pratiques écoresponsables dans les gestes du quotidien.

Prétendre, à partir de l’étude du CIRAIG, que les sacs d’emplettes à usage unique sont un meilleur choix environnemental, révèle une lecture très partielle de celle-ci, pour ne pas dire une certaine mauvaise foi.

Aussi, Madame la Mairesse, nous vous enjoignons à poursuivre sur la bonne voie et à encourager les municipalités de la CMM à adopter des règlements visant le bannissement des sacs d’emplettes à usage unique sur leur territoire comme l’ont fait des villes aussi diversifiées que Boston, Austin, Manille ou Buenos Aires.

Coralie Deny
Directrice générale, Conseil régional de l’environnement de Montréal

Karel Ménard
Directeur général, Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Nicolas Montpetit
Directeur, Regroupement des éco-quartiers