Les poursuites juridiques peuvent-elles venir en aide dans la lutte contre les changements climatiques?

Date : 
Jeudi, 07 février 2019
Horaire : 
18 h 30
Lieu: 
Maison du développement durable, 50 rue Sainte-Catherine O.

En novembre 2018, ENvironnement JEUnesse a déposé une demande d’autorisation à la Cour supérieure du Québec afin d’exercer une action collective au nom de tous les jeunes de 35 ans et moins du Québec contre le gouvernement du Canada. Il accuse le gouvernement fédéral de contrevenir aux droits des jeunes, d’une part, parce que sa cible de réduction de gaz à effet de serre n’est pas suffisamment ambitieuse pour éviter des changements climatiques dangereux et, d’autre part, parce que ses actions ne permettent pas l’atteinte de cette cible pourtant déjà insuffisante.

Dans l’ouest du pays, la Nation crie de Beaver Lake s’attaque à l’industrie des sables bitumineux, la source de pollution climatique dont la croissance est la plus rapide au Canada. L’extraction des sables bitumineux sur le plus gros chantier industriel de la planète a empoisonné l’eau, détruit des forêts entières et décimé les sources naturelles et traditionnelles de nourriture du peuple cri de Beaver Lake. Ce procès est le tout premier à contester les effets cumulatifs des développements industriels.

Plusieurs démarches juridiques ont cours à travers le monde, notamment aux Pays-Bas, aux États-Unis, en Belgique, en Norvège, en Irlande, en Nouvelle-Zélande, en Suisse, en Colombie et au Royaume-Uni, pour forcer les gouvernements à agir pour protéger le climat.

La voie légale pourrait-elle contribuer à lutter contre les changements climatiques ? Venez en discuter avec les panélistes.