Bilan du PMAD – Un bon plan qui a besoin davantage d’investissements

  

Montréal, le 12 septembre 2018 – Alors que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) publie aujourd’hui le suivi du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) et le Mouvement Ceinture verte invitent la CMM et l’ensemble des municipalités à redoubler d’efforts et à travailler ensemble afin de protéger les milieux naturels dans la région métropolitaine.

Des gains ont été réalisés au niveau de la protection en milieu terrestre depuis 2012, avec 1 000 ha supplémentaires. Néanmoins, il reste d’importants efforts à mener pour atteindre la cible de 17 %. Pour y arriver, cela passe par un financement adéquat et une règlementation solide à la hauteur des objectifs à atteindre. Pour Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal : « Le PMAD a de bons objectifs pour protéger les milieux naturels, il faut désormais qu’on se donne les ressources financières et les outils réglementaires pour le mettre en œuvre ».

Un des éléments encourageants à souligner est que le couvert forestier a augmenté entre 2011 (20,4 %) et 2015 (21 %). Le Mouvement Ceinture Verte tient à souligner l’importance de la mobilisation citoyenne pour protéger les secteurs sous haute pression immobilière partout dans le Grand Montréal notamment dans les villes de Laval, Longueuil, Montréal, Saint-Zotique, Saint-Bruno-de-Montarville, Boucherville, Chambly, Pincourt, La Prairie, Châteauguay, Léry, Hudson et Mont-Saint-Hilaire : « Les groupes de citoyens se sont mobilisés en grand nombre pour protéger les boisés dans leur ville, et leur combat de tous les jours se voit désormais dans les chiffres présentés : le couvert forestier a non seulement été maintenu, mais il a augmenté grâce aux efforts de reboisement mis en place, et ce malgré les ravages de l’agrile du frêne », a commenté Sylvain Perron, coordonnateur du Mouvement Ceinture Verte.

Pour M. Perron et Mme Deny, un appui autant financier que réglementaire est nécessaire pour aider les municipalités qui choisissent de protéger leur territoire plutôt que de céder aux pressions du développement. Par conséquent, ils demandent au prochain gouvernement de rétablir le fonds pour la Trame verte et bleue pour la protection et la mise en valeur des milieux naturels dans le Grand Montréal.

 

– 30 –

 

Renseignements :

  • Mouvement Ceinture Verte, Diego Creimer, communications : 514-999-6743
  • CRE-Montréal, Caroline Gosselin, communications : 438-488-9264

À propos du Conseil régional de l’environnement de Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. www.cremtl.qc.ca

À propos du Mouvement Ceinture Verte

Le Mouvement Ceinture Verte est une coalition, mise en place à l’automne 2012, demandant la création d’une ceinture et trame verte et bleue pour le Grand Montréal permettant de créer un réseau dynamique de milieux naturels et agricoles protégés, et de maintenir la biodiversité en plus de pallier à la perte de contact des citoyens avec la nature. www.ceintureverte.org