REM : La Caisse de dépôt et placement a amélioré le projet, c'est au Gouvernement de garantir l'intérêt collectif

 

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal et Transport 2000 saluent les améliorations apportées au réseau électrique métropolitain (REM) par la CDPQ Infra et demandent au gouvernement de poser les gestes qui permettront la pleine réussite du projet. L’ajout de connexions aux différentes lignes du métro de Montréal, annoncé fin novembre, était une bonification essentielle et c’est maintenant chose faite. Le gouvernement du Québec doit aussi s’assurer du prolongement de la ligne orange vers Bois-Franc, d’une meilleure desserte en transport collectif pour l’Est de l’île, des mesures d’écofiscalité en transport ainsi que d’une fiducie permettant de protéger les terres agricoles.

L’ajout de gares est bienvenu et appelle à d’autres connexions

La CPDQ Infra a apporté les principaux correctifs demandés par nos organismes, c’est-à-dire l’ajout de deux des trois stations pouvant être connectées au métro, à savoir Édouard-Montpetit et McGill. Par cet ajout, elle démontre son écoute aux demandes de la population et des usagers. Les deux organismes encouragent le gouvernement du Québec à poursuivre dans cette voie, car d’autres demandes exprimées au BAPE attendent toujours son engagement.

Une meilleure offre en transport collectif pour l’Est de l’île de Montréal - la ligne bleue étant encore attendue - ainsi que le prolongement de la ligne orange au-delà de Côte-Vertu doivent devenir des priorités dans un souci d’équité territoriale et d’efficacité du service.

Rendre le REM plus compétitif que l’automobile

En plus des fréquences de passage élevées et de la rapidité des déplacements offerts par le REM, le coût abordable du service est une clé pour attirer de nouveaux usagers. Aujourd’hui, la gratuité des autoroutes ainsi que l’abondance et le faible coût du stationnement encouragent l’utilisation de l’automobile. Le gouvernement doit mettre en place des mesures d’écofiscalité qui permettront de pérenniser le financement de nos infrastructures et d’envoyer le bon message aux usagers optant pour le bon comportement, afin qu’un transfert modal s’opère en faveur du transport collectif. Rappelons que l’ensemble des intervenants sont toujours dans l’attente d’une politique gouvernementale de mobilité durable qui permettrait d’encourager les transports collectifs et actifs.

Un développement immobilier qui appelle à mieux protéger les terres agricoles

À chaque grand projet d’infrastructure, la spéculation foncière s’intensifie sur le territoire agricole, et c’est le cas avec le projet de REM. En construisant à l’extérieur du périmètre d’urbanisation, le projet risque d’étendre encore plus la pression immobilière. Afin de trouver des solutions durables à la protection du territoire agricole, il importe de se doter collectivement de nouveaux outils, par exemple une fiducie, qui permettraient de soustraire  ces terrains à la pression du développement.

Une politique de mobilité durable toujours attendue

Afin d’assurer la réussite du REM, le gouvernement doit dévoiler sa vision d’ensemble pour le transport collectif. Rappelons que cette politique doit permettre d’accroître les objectifs de services de transports collectifs, de dévoiler les cibles de transfert modal et d’assurer l’arrimage des différents réseaux de transport dans une perspective de mobilité durable.

 

                                                                                  -30-

 

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus  Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

 

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du Québec.

 

Contact

Marie-Pierre Leduc

Responsable communication et événements, CRE-Montréal

mpleduc@cremtl.qc.ca

Tél. : (514)842.2890 poste 222 ou cell : (514) 358.2603

 

Position: 
Mots-clés: