Vocations futures du terrain de Pierrefonds Ouest : Des consultations publiques par l’OCPM sont incontournables

Montréal, le 8 juillet 2015 – Suite au dépôt par une citoyenne d’une demande à la Cour Supérieure du Québec pour annuler le zonage actuel d’une partie des prairies humides dans l’ouest de Pierrefonds, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) considère qu’il est crucial que la ville de Montréal mandate l’OCPM pour tenir des consultations publiques sur l’avenir de ce terrain de quelque 400 hectares. Cet immense site montréalais se trouve au cœur d’importants enjeux auxquels la métropole doit faire face, au niveau de la biodiversité, de l’accès à la nature, de l’agriculture, de l’aménagement du territoire et du transport.

Le CRE-Montréal tient à rappeler que ce terrain abrite actuellement un éventail de milieux naturels verts et bleus, ainsi que de belles terres agricoles. Voici donc une occasion unique pour l’agglomération de Montréal de contribuer à atteindre plusieurs objectifs dont ceux de protéger 10% de milieux naturels sur son territoire, de mettre en valeur ses ruisseaux et milieux humides, d’augmenter la superficie cultivée des terres arables. Rappelons que le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) s’est donné l’objectif d’augmenter de 6 % la part des terres cultivées et de mettre en place un couvert forestier de 30%.

Selon Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal, « il est clair que ce grand terrain pourrait permettre l’agrandissement majeur du parc-nature de l’Anse à l’Orme et donc offrir à la population montréalaise un nouvel accès nature d’envergure sur l’île. Dans un contexte mondial où l’agriculture urbaine et péri-urbaine prend de plus en plus d’importance, il permettrait aussi d’augmenter la superficie des terres cultivées.»

Le Projet de développement sur la table viendrait faire disparaître environ la moitié de tout ce patrimoine. En ajoutant au moins 10 000 résidants dans le secteur, il soulève des enjeux de transport et surtout de transport collectif. Ce projet nécessiterait la construction notamment d’un nouveau boulevard dans l’emprise du MTQ. Le projet de Pierrefonds-Ouest constitue un des plus grands projets urbains en développement actuellement sur l’île-de-Montréal dont la portée dépasse largement l’échelle locale. Pour le CRE-Montréal, il ne fait aucun doute qu’il y a nécessité de tenir de réelles consultations publiques sur le devenir de ce site.

-30-

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca et suivez-nous sur Twitter.

Informations :
Aurore Tanier, responsable des communications et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Cell : 438.877.9117