7 hectares de plus pour le bois Angell : Le CRE-Montréal salue l’acquisition, invite les 2 autres propriétaires à suivre cette voie et demande des gestes pour l’Est

Montréal, le 22 octobre 2015 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) se réjouit de l’acquisition par l’agglomération de Montréal d’une propriété dans le secteur du Bois Angell et de la volonté clairement exprimée de la Ville de Montréal d’acquérir les deux milieux naturels qui  appartiennent encore à des propriétaires privés. Le CRE-Montréal invite ces propriétaires à céder leur terrain afin de permettre de finaliser la consolidation du bois Angell en tant de milieu naturel d’importance pour l’Agglomération.

Pour Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal, « La première étape est l’acquisition à des fins de protection et la deuxième est de rendre accessible ce joyau naturel à l’ensemble de la population montréalaise. Un pas supplémentaire vient d’être franchi pour la première. Souhaitons que les acquisitions seront complétées prochainement pour passer au volet aménagement.».  

Objectif : 10 % d’aires protégées

Le CRE-Montréal souhaite que cette bonne nouvelle en entraîne d’autres afin d’atteindre l’objectif de 10 % d’aires protégées en milieu terrestre à Montréal que l’Agglomération s’est fixée dans son Schéma d’aménagement et de développement (SAD). Pour cela, elle doit multiplier ses efforts sur l’ensemble de son territoire. Le CRE-Montréal encourage donc l’administration municipale à poursuivre ses démarches d’acquisition et de protection dans la lignée de celle qu’elle vient de rendre publique. Le grand terrain situé à Pierrefonds doit faire partie de cette équation.

L’est ne doit pas être oublié

Le CRE-Montréal en profite aussi pour demander à l’Agglomération de poser des gestes dans l’Est de Montréal. «Le bois d’Anjou est officiellement un parc-nature. Malheureusement il n’est pas aménagé et une grande partie des espaces verts du golf adjacent sont mis en péril par un changement d’affection au SAD permettant le développement industriel. Le potentiel d’un nouvel accès nature d’importance est là, il ne faut pas le laisser disparaître » ajoute Coralie Deny.

-30-

Pour information :

Emmanuel Rondia 
514-842-2890 poste 223