Réfection du complexe Turcot des bonifications qui vont dans la bonne direction

Montréal, le 25 mars 2013 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) juge que les modifications apportées au projet de réfection du complexe Turcot vont dans la bonne direction par rapport aux objectifs gouvernementaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de réduction de la circulation automobile à destination du centre-ville et d’augmentation de la part modale du transport collectif mais qu’il faudrait aller plus loin pour les atteindre.

« Nous reconnaissons que le gouvernement du Québec bonifie ici le projet, autant du point du vue du transport collectif que de l’intégration urbaine, et cela dans un contexte où le projet sur la table ne répondait pas aux attentes d’une grande partie de la société montréalaise. Nous souhaitons que cela soit un signe précurseur d’améliorations à venir sur d’autres aspects du futur Turcot » souligne Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal.

Le CRE-Montréal retient que le ministre responsable des Transports, M. Sylvain Gaudreault, s’est en effet engagé à ne pas augmenter la capacité véhiculaire du complexe Turcot, à valider la possibilité d’ajouter une voie réservée en période de pointe pour le covoiturage sur l’autoroute 20 et à ajouter des voies réservées par vol de voie sur différents axes (Sherbrooke Ouest, A13, A440 et A40).

« Le gouvernement du Québec peut encore bonifier le projet du point de vue de la mobilité durable, notamment en réalisant des projets déjà énoncés et attendus, comme le Train de l’Ouest, la navette ferroviaire vers l’aéroport ou le tramway sur la rue Notre-Dame Ouest et en revoyant la pertinence de certaines bretelles de l’échangeur Turcot et des liens entre le réseau routier local et le réseau autoroutier » mentionne Daniel Bouchard, responsable des campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal.

Le projet de réfection du complexe Turcot de par la longue durée des travaux ouvre la porte à des opportunités de bonification qu’il ne faut pas rater. Par ailleurs, le CRE-Montréal tient aussi à rappeler que l’aménagement majeur (création d’un milieu naturel et d’une piste cyclable) au pied de la falaise Saint-Jacques doit faire partie intégrante du projet Turcot eu égard aux retombées en termes de qualité de milieu de vie pour la population montréalaise.

A propos du CRE-Montréal
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal.

- 30 -

Renseignements :
Aurore Tanier
Chargée de projets, communication et événements, CRE-Montréal 
Tel : 514-842-2890 poste 222 ou cellulaire : 438-877-9117