Lancement d’une campagne sur la réduction des impacts environnementaux des stationnements et engagement de deux arrondissements, une première au Québec

Montréal, le 8 mai 2013 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) lance sa campagne sur l’« Utilisation du stationnement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport des personnes ». Cette campagne, soutenue par le Fonds d'action québécois pour le développement durable (FAQDD) et son partenaire financier le gouvernement du Québec, vise notamment l’adoption par les villes et les arrondissements de l’île de Montréal de la norme sur le stationnement « Lutte aux ilots de chaleur urbains - Aménagement des aires de stationnement », développée par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), pour réduire les ilots de chaleur urbains. Le CRE-Montréal est fier de s’associer aujourd’hui aux arrondissements Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont–La Petite-Patrie qui s’engagent à modifier leurs réglementations d’urbanisme pour répondre aux exigences de la norme, les premières instances municipales au Québec à le faire.

« Notre campagne touche à la fois les questions d’aménagement et de transport, deux enjeux majeurs à adresser en vue d’améliorer la qualité du milieu de vie de la population montréalaise. Le CRE-Montréal travaille depuis plusieurs années sur le stationnement comme un outil incontournable de gestion de la mobilité et de l’aménagement durables. Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’être associés à l’annonce d’actions concrètes en ce sens », souligne Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal.

Principal partenaire de la campagne, le FAQDD vante le caractère innovant du projet. « Le CRE-Montréal présente une approche audacieuse favorisant des changements de comportements ainsi que la réduction des gaz à effet de serre dans un secteur -celui des transports et de l’urbanisme- où les gains seraient appréciables. S’inscrivant parfaitement parmi les enjeux liés au développement durable, cette campagne permettra de consolider les multiples actions requises pour informer, convaincre et réunir les différents acteurs du milieu, lesquels démontrent déjà la mobilisation conditionnant un projet gagnant-gagnant », explique Véronique Jampierre, directrice générale du FAQDD.

« La nouvelle norme, qui s’intitule « Lutte aux ilots de chaleur urbains – Aménagement des aires de stationnement – Guide à l’intention des concepteurs », fournit des lignes directrices et des recommandations afin d’améliorer la performance thermique des aires de stationnement et ainsi contribuer à la diminution des effets attribuables aux ilots de chaleur urbains sur la santé » mentionne Paul Gardon, normalisateur au BNQ.

L’INSPQ appuie les initiatives d’aménagement durable des aires de stationnement permettant de réduire les îlots de chaleur urbains et de limiter les impacts de la chaleur accablante sur la santé de populations vulnérables. « Ces façons de faire, telles que décrites dans la norme du BNQ, sur l'aménagement des stationnements sont incontournables dans un contexte climatique où un réchauffement est observé et anticipé pour les décennies à venir au Québec ».

Rosemont-La Petite-Patrie, déjà très axé sur le développement durable, s’engage à bonifier son règlement d’urbanisme en matière d’aménagement d’aires de stationnement. « Notre réglementation contient déjà de nombreuses mesures qui visent à réduire l’impact des îlots de chaleur urbains. Nous sommes prêts à la modifier encore une fois afin qu'elle prenne en compte la gestion des eaux pluviales », explique le maire de l’arrondissement, François William Croteau. « Nous serons ainsi encore plus verts! »

« Ces nouvelles normes complètent parfaitement les efforts de notre administration afin d'éliminer les îlots de chaleurs dans le domaine public par du verdissement, des expansions de parc et la plantation d'arbres dans les rues. Nous avons l'intention de modifier notre réglementation afin d'appliquer ces nouvelles normes non seulement pour toute nouvelle aire de stationnement qui pourrait être créée sur le Plateau-Mont-Royal mais également lors de la réfection d'aires de stationnement existants », précise Monsieur Alex Norris, conseiller du Mile End.

A propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal.

– 30 –

Renseignements :          

Aurore Tanier, chargée de projets, communication et événements au CRE-Montréal 

Tél. : 514-842-2890 x222 ou cellulaire : 438-877-9117

Courriel : atanier@cremtl.qc.ca