Le CRE-Montréal appuie les défenseurs des espaces verts des Rapides du cheval blanc

Montréal, le 30 août 2002- Le CRE-Montréal réagit vivement à la décision précipitée du Comité exécutif de la Ville de Montréal d’autoriser l’arrondissement de Pierrefonds à lancer les travaux d’infrastructure du projet domiciliaire sur les terrains boisés bordant la rivière des Prairies au niveau des Rapides du cheval blanc. «Encore un espace vert qui est menacé par un projet immobilier; et pas n’importe quel espace vert, car on a affaire ici d’une part à un site qui était sur la liste des terrains à acquérir par la CUM à des fins de parcs et d’autre part à un des dernier sites montréalais en rive qui pourrait offrir une nouvelle fenêtre sur la rivière aux citoyens montréalais» de dire Robert Perreault, directeur du CRE-Montréal. Le Conseil régional de l’environnement appuie donc les défenseurs de cet espace vert.

Par ailleurs, le CRE-Montréal considère qu’un changement au schéma d’aménagement est loin d’être une simple «technicalité» comme l’affirme le directeur de l’urbanisme de l’arrondissement et donc ne peut être fait à la légère. Précipiter une telle décision, alors que les élus sont encore à réfléchir au contenu d’une politique sur les espaces verts à Montréal, n’est pas de nature à rassurer ceux qui attendent toujours de la nouvelle administration de Montréal des signaux clairs d’une réelle volonté de préserver les espaces verts existants. De plus, un nouveau programme d’acquisition d’espaces verts sur le territoire de l’île de Montréal devrait bientôt voir le jour avec l’appui financier de la CMM. Le site des Rapides du cheval blanc pourrait en faire partie. Le CRE-Montréal demande donc à l’administration municipale de bloquer le projet tant que la future politique sur les espaces verts ne sera pas connue.

-30-

Pour information :
Robert Perreault, CRE-MTL 842-2890
Coralie Deny, CRE-MTL 842-2890