Zones inondables : des annonces encourageantes du gouvernement du Québec

Le gouvernement du Québec a annoncé le 17 juin sa volonté d’élaborer un plan d’action en matière d'aménagement du territoire relatif aux inondations, d'ici à décembre 2019. Entre temps, il souhaite mettre en place une zone d’intervention spéciale (ZIS), lui permettant de décréter un moratoire sur la construction et la reconstruction de bâtiments situés dans l'ensemble des zones inondables cartographiées 0-20 ans et sur le territoire qui a été inondé en 2017 et en 2019.

Les inondations de ce printemps ont une nouvelle fois rappelé la nécessité de mettre un terme définitif au développement en zones inondables. Il faut revoir nos façons de planifier et se mettre en mode préventif et non en mode « rattrapage ». Les rares milieux naturels en berge encore existants sur l’île de Montréal doivent être protégés. Ces milieux jouent un rôle crucial pour la gestion des crues, en agissant comme éponge. En plus, ils ont bien d’autres bénéfices au niveau de la biodiversité, de la connectivité écologique, de la réduction des îlots de chaleur urbains. Leur protection peut aussi favoriser un accès tant physique que visuel aux cours d’eau. Nous ne manquerons pas de faire valoir ces éléments auprès des décideurs d’ici la réalisation du plan d’action.

Le cas du grand terrain boisé McConnell en bordure du fleuve à Dorval visé par un développement immobilier résidentiel montre bien que l’on a encore bien du chemin à faire pour passer des principes aux décisions.

Google plus LinkedIn Twitter print