Une pause nécessaire pour mieux concevoir le projet Royalmount

Suite à des auditions qui se sont étalées sur près d’un mois et durant lesquelles le CRE-Montréal a présenté son avis, la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation a déposé son mémoire concernant le projet Royalmount le 24 janvier.

La Commission suggère que “toutes les parties prenantes s’engagent formellement à prendre un temps d’arrêt pour procéder, sans délai, à une planification intégrée devant permettre la redéfinition du projet actuel, et ce, afin que le projet final puisse offrir une réponse adéquate aux besoins de la population montréalaise”

La majorité des organisations impliquées de près ou de loin au projet ont reçu la nouvelle avec enthousiasme, car toutes s’entendaient sur le fait que le projet était favorable à la revitalisation du secteur, mais qu’il nécessitait une révision et plus de consultations citoyennes.

Le ministre des Transports en a d’ailleurs fait mention lors de son point de presse du 25 janvier :

Le projet Royalmount risque de causer une « congestion encore plus importante » et « présentement, dans le secteur de la 40 et de la 15, c’est extrêmement difficile ». « Si jamais on a un projet comme celui-là, […] je veux réduire le temps dans l’auto ».

Nous souhaitons que la proposition du ministre d’être disposé à s'asseoir avec les promoteurs et la ville de Montréal sera réciproque de la part du promoteur.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print