Rapport de l’OCPM sur Lachine Est en consonance avec nos recommandations

Suite à la consultation sur le secteur Lachine Est qui s’est déroulé entre février et avril 2019, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a sorti son mémoire le 7 août dernier. Nous sommes bien satisfaits de constater que plusieurs des recommandations s’appuyant sur les principes de résilience et d’innovation faites dans notre mémoire ont été entendues par les commissaires.

Le secteur Lachine-Est est une friche industrielle de plus de 50 hectares appelée à devenir un quartier complet. Le défi est majeur car le redéveloppement de cet espace comporte son lot de contraintes : enclavement, trame de rue interne presque inexistante, contamination des sols, très faible canopée, réseau unitaire d’égoût et revitalisation sur plusieurs décennies. Toutefois, le potentiel de transformation de ce territoire dont la localisation est hautement stratégique pourrait permettre de renverser complètement cette situation.

Il est fondamental, selon nous, que la revitalisation de Lachine-Est soit pensée et participe à l’amélioration de la qualité de vie de l’ensemble des Lachinois. De même, il est primordial que la cohérence de la transformation du territoire, qui s’opérera sur plusieurs décennies, soit maintenue grâce à une gouvernance multipartite de même qu’à des outils réglementaires évolutifs et adaptés à ces défis.

Parmi nos principales recommandations :

  • planifier la répartition spatiale des usages à la lumière d’une vision à long terme affinée et la prise en compte de l’échelle spatiale élargie (incluant la mixité d’usage, les interfaces résidentiel, industriel et commercial et les pourtours de la gare)
  • intégrer l’aménagement d’infrastructures brunes, vertes et bleues à la planification territoriale et privilégier ce type d’aménagement chaque fois qu’il est possible de le faire
  • concevoir une trame perméable, composée de rues durables et résilientes
  • consolider les circuits de transports actifs existants et étendre ce réseau par l’aménagement de nouveaux cheminements, circuits et pôles de mobilité
  • bannir les grands stationnements de surface et appliquer un ensemble de mesures alternatives
  • préserver et mettre en valeur le patrimoine matériel et immatériel à travers une promenade historique reliant Lachine à Lachine-Est

Nous nous réjouissons ainsi de l’adhésion à cette vision à travers les 39 recommandations de l’OCPM qui insiste sur :

  • l’importance du patrimoine et la nécessité de pousser les études plus loin en ce sens
  • la mixité sociale et d’usage
  • la cohabitation harmonieuse des usages du secteur
  • l’évolution progressive de ces usages et de leur mixité
  • la concertation continue avec les acteurs du milieu à travers une table de concertation et la création d’un bureau de projet de l’arrondissement
  • la préservation des espaces verts et l’amélioration de la biodiversité
  • les mesures concrètes sur les domaines publics et privés pour réduire l’effet d’îlots de chaleur (albédo des matériaux, perméabilité des sols, végétation, etc.)
  • la décontamination des sols et gestion durable des eaux de pluie
  • l’amélioration de la mobilité durable d’abord par des mesures transitoires puis par un réseau structurant de transport collectif
  • les transports actifs : création de nouveaux liens, un espace de choix dans la conception des voies et une hiérarchisation des rues  
  • la réduction de l’espace occupé par l’automobile grâce à une stratégie sur le stationnement
  • l’amélioration des liens entre la gare du Canal et le quartier actuel et à venir

 

Google plus LinkedIn Twitter print