Des propositions concrètes pour améliorer la sécurité et la convivialité de l’accès aux établissements de santé

Profitant de la Journée nationale des aînés le 1er octobre, le CRE-Montréal, la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAÎM), le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) et L’Anonyme/Tandem Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (Tandem MHM) ont réitéré la nécessité d’agir rapidement afin d’améliorer la sécurité et la convivialité de l’accès aux établissements de santé, en particulier pour les aînés. La qualité de vie des aînés est en effet intimement liée à la qualité de leur milieu de vie, qualité qui passe entre autres par une facilité d’accès aux services essentiels tels que les établissements de santé de proximité.

Dans cette optique, à l’image des zones scolaires, les quatre organisations proposent la mise en place de « zones santé » qui permettrait d’accroître la sécurité et le confort des déplacements actifs en combinant à la fois les principes de l’accessibilité universelle, les mesures d’apaisement de la circulation, la lutte aux îlots de chaleur ainsi que de nouvelles stratégies qui permettent de répondre aux exigences d’un vieillissement en santé.

Les résultats du projet « Améliorer l’accessibilité aux établissements de santé » menés aux abords de 3 CLSC de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (CLSC Hochelaga-Maisonneuve, CLSC de Mercier-Est et CLSC Olivier Guimond) ont également été rendus publics. Fruit d’un travail concerté de plusieurs mois, la démarche, basée sur le guide d’intervention « Améliorer l'accès piéton aux établissements de santé » développé par le CEUM et la TCAÎM, a conduit à la rédaction d’une série de recommandations portant à la fois sur la sécurisation des accès et des principaux axes de déplacement, la mise en place de mesures visant à encourager les usagers à utiliser les transports actifs et collectifs, ainsi que le verdissement et la lutte contre les îlots de chaleur urbains. 

Consulter les rapports

Google plus LinkedIn Twitter print