La canopée en hausse dans la région métropolitaine, oui mais...

Dans son plus récent bulletin de l’Observatoire du Grand Montréal publié à la fin de septembre, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a présenté l’état de la canopée de la région métropolitaine. Bonne nouvelle, la canopée est en croissance depuis 2011. L’indice de canopée a en effet augmenté de 1,3 % depuis 2011 à l’échelle de la CMM pour atteindre 26,2 % (ce qui correspond à + de 1000 km²). Sur l’île-de-Montréal, l’indice de canopée est passé de 20,7% à 23,4 %.

Ces données encourageantes doivent inciter l’ensemble de la collectivité (municipalités, propriétaires privés et institutions) à poursuivre ses efforts, car de sérieuses menaces subsistent. D’une part, l’agrile du frêne continue ses ravages, le document indiquant entre autres que les coupes devraient augmenter dans les prochaines années. D’autre part, certains espaces boisés ne bénéficient pas de mesures de conservation. 45 % du couvert forestier (constitué de l’ensemble des surfaces boisées de plus d’½ ha) bénéficie de mesures de conservation. Ce qui signifie que plusieurs espaces boisés pourraient disparaître suite à un changement d’occupation du sol par exemple.

Le rôle des arbres dans la résilience de nos villes n’est plus à prouver : réduction des îlots de chaleur, gestion des eaux de ruissellement et protection lors des inondations, habitats pour la biodiversité. Les raisons sont donc nombreuses de redoubler d’efforts pour poursuivre l’augmentation de la canopée, en particulier dans les secteurs actuellement les moins bien fournis. 

Google plus LinkedIn Twitter print