Budget provincial 2019 : Place à l'amélioration pour le transport collectif

Le 21 mars dernier, le gouvernement Legault a déposé son premier budget. L’Alliance TRANSIT, incluant le CRE-Montréal, est déçue de la disparité entre les investissements en transport collectif et les transports routiers pour les prochaines années. Alors que le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2019-2029 connaît une forte augmentation de 15 % pour atteindre 115 G$, les investissements totaux en transport collectif augmentent d’à peine 0,4 % (38 M$ sur 10 ans), contre 23 % pour le réseau routier. Selon TRANSIT, les nouvelles sommes prévues pour le maintien des infrastructures routières sont légitimes puisqu’elles servent à l’entretien et la réparation de celles-ci, mais l’augmentation de plus de 650 M$ (+18 %) de l’enveloppe servant à bonifier la capacité routière, c’est-à -dire élargir les routes et créer des nouveaux liens routiers est très préoccupante.

Rappelons que la Coalition avenir Québec (CAQ) s’était engagée en campagne électorale à ce que le gouvernement agisse afin d’ « investis[tir] en transport collectif dans une proportion moitié-moitié par rapport au volet routier », alors que le ratio est plutôt de 70-30 en faveur du routier actuellement. Or, l’écart s’accentue avec le PQI tel que déposé.

Quelques jours plus tard, le gouvernement Legault, par la voie du président du Conseil du trésor, monsieur Christian Dubé, a toutefois tenu des propos rassurants au cours de la fin de semaine en soutenant sur les réseaux sociaux que le gouvernement amorce un « virage qui nous mènera graduellement vers un pourcentage de 50-50 entre le réseau routier et le transport collectif et ce, au bénéfice des citoyens et de la planète », ce qu’il a ensuite réitéré en entrevue avec Emmanuelle Latraverse sur les ondes de LCN.


Ainsi, selon la sortie plus récente de l’Alliance TRANSIT, il s’agit d’un engagement clair et rassurant, en cohérence avec celui énoncé dans le Plan de décongestion de la Coalition avenir Québec que nous tenons à saluer.  Nous demeurons attentifs aux prochains exercices budgétaires afin de s’assurer de la traduction de cet engagement en actions et en investissements concrets.

Enjeux: 
Google plus LinkedIn Twitter print