Une démarche à souligner en faveur des milieux humides

Plusieurs élus ont rappelé dans une lettre ouverte l’importance d’éviter toute perte de milieu humide et d’avoir recours à la compensation uniquement en dernier recours. Ce principe de zéro perte nette guide la nouvelle loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques. À juste titre, puisque le rôle des milieux humides est multiple (biodiversité, prévention des inondations, captation de carbone) et bien connu. Pour que cela se concrétise sur le terrain, il faut que les municipalités ne soient pas freiner dans cet élan pour des raisons financières.

Les auteurs de la lettre soulèvent un enjeu majeur au niveau de la fiscalité : les municipalités qui souhaitent protéger leurs milieux naturels ne devraient en effet pas être pénalisées pour ces choix durables. Une révision de la fiscalité est donc nécessaire afin d’éviter que ces dernières optent pour des choix à court terme favorisant le développement dans des zones naturelles ou agricoles, afin de bénéficier d’un revenu rapide associé aux taxes foncières.

Google plus LinkedIn Twitter print