Le projet de Dalle-parc revient à l’avant-scène

Durant la semaine du 16 avril , Montréal a de nouveau parlé d’une seule voix en faveur d’un engagement formel pour la dalle-parc dans le projet de l’échangeur Turcot. Dans la foulée de la sortie de la Politique de mobilité durable, la ville de Montréal a remis la dalle-parc Turcot à l’avant-scène en engageant une somme de 125 000$ pour une « étude de faisabilité technique d’un lien nord-sud dans la cour Turcot et au-dessus des voies de l’autoroute 20 et des voies du CN qui relierait les arrondissements de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et du Sud-Ouest ».

Dans le courant de la semaine, le ministre Fortin a déclaré sur les ondes de CBC que la Dalle-Parc allait être construite, que les discussions avançaient bien  avec l’administration Plante et que des consultations seraient entamées sous peu. Ensuite, dans une entrevue à Radio-Canada, André Fortin a expliqué en ces termes le besoin de mener une consultation :

« Je pense que les citoyens s'attendent à davantage, s'attendent à quelque chose qui, oui, va connecter les deux communautés au nord et au sud de l'autoroute, mais surtout, qui va les amener vers, disons, des espaces verts de chaque côté, qui va faire ce qu'il y a de mieux en Amérique du Nord. »

Avec l’approche des élections, nous demandons maintenant au Ministre de détailler le plus rapidement possible l’échéancier et les fonds consacrés au projet afin d’avancer de façon irrémédiable vers la construction tant attendue de la Dalle-Parc Turcot.

Rappelons que la Coalition Dalle-Parc pour tous coordonnée par le CRE-Montréal et  représentant une soixantaine d’organismes et associations civiles, a déposé une pétition de plus de 10 000 signatures l’an dernier en faveur de la dalle-parc.

Google plus LinkedIn Twitter print