Pour un grand parc dans l’est de Montréal : Il est urgent que l’administration municipale empêche l’asphalte de prendre le dessus sur le golf d’Anjou

Le CRE-Montréal interpelle l’administration montréalaise afin qu’elle agisse rapidement pour éviter la disparition sous l’asphalte d’une partie importante du Club de Golf Métropolitain Anjou. Alors que depuis l’adoption de la Politique de protection et de mise en valeur des milieux naturels en 2004, moins du quart des dépenses pour l’acquisition de terrains (23 %), soit 11,8 M$ sur 45,68 M$, a été consacré à l’est de Montréal, l’administration a une belle occasion de poser un geste fort en faveur d’une équité territoriale et sociale en termes d’accès aux espaces verts en assurant la protection de l’ensemble du golf.

Lire le communiqué 

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print