Parc La Fontaine : Ça va aller plus vite que prévu, tant mieux!

Le plan directeur du parc La Fontaine adopté le 31 octobre dernier par le comité exécutif de la Ville de Montréal établit un échéancier de 10 ans pour réaliser l’ensemble des travaux de réaménagement du parc. Cela représente cinq années de moins que ce qui avait été annoncé au printemps.

Les 24 projets prévus au plan directeur, qui incluent notamment la reconstruction du théâtre de Verdure, la réfection du parterre Sherbrooke et la réhabilitation des bassins, seront réalisés avant la fin de l’année 2027.

Le CRE-Montréal accueille favorablement le nouvel échéancier de réalisation des travaux au parc La Fontaine, que nous interprétons comme une intention d’agir rapidement et efficacement pour prioriser l’accès des citoyens à des espaces verts et bleus de qualité, la mobilité active et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En ce qui a trait à l’aménagement des promenades Calixa-Lavallée et Émile-Duployé (2021-2024), aucune décision n’aurait encore été prise concernant l’interdiction de la circulation automobile sur ces avenues. Radio-Canada rapportait le 30 octobre que l’administration municipale est à étudier divers scénarios de piétonisation. Le CRE-Montréal maintient la vision qu’il exprimait déjà en septembre 2016, à savoir que, dans le contexte actuel, il est important de chercher à réduire les surfaces minéralisées dans le parc (stationnements, voies). Nous encourageons l’administration municipale à adapter les rues Calixa-Lavallée et Émile Duployé pour en augmenter la convivialité et la promenabilité pour les piétons et les cyclistes.

Rappelons enfin la place centrale qu’occupe le parc La Fontaine entre le mont Royal et le Jardin botanique dans l’esprit d’une promenade urbaine le long de la rue Rachel - une place qui promet d’être encore plus forte avec les travaux annoncés.


Plan à vue d'oiseau du parc La Fontaine | Crédit : Ville de Montréal

Google plus LinkedIn Twitter print