Les stationnements, ces îlots de chaleur à repenser

Cet été, Montréal a connu de nombreux jours de canicule, et les changements climatiques n’augurent rien de réjouissant pour les années à venir. Les grandes surfaces sombres et imperméables, telles que les toitures et les aires de stationnement traditionnelles, accentuent fortement la température ambiante, déjà difficilement supportable dans un cadre urbain dense et dépourvu d’arbres et d’espaces verts.

Malgré ce constat, certains projets de stationnement continuent d’être conçus sans considération pour les enjeux liés au stationnement : îlots de chaleur, gestion de l’eau pluviale, mobilité durable, etc. Dernier exemple en date, en pleine période de canicule, la Sûreté du Québec réasphaltait son stationnement de la rue Parthenais, Montréal, avec un revêtement foncé, un stationnement dépourvu d’arbres, de végétation ou de système de biorétention, et cela en plein cœur du Centre-Sud, un quartier dense et desservi par de nombreuses alternatives à l’autosolo.

Il existe pourtant de nombreuses solutions pour réduire les effets néfastes des aires de stationnement. Le CRE-Montréal, par l’Attestation Stationnement écoresponsable, offre des outils et un soutien aux propriétaires et concepteurs de stationnements pour faire évoluer les pratiques vers des aménagements plus respectueux de l’environnement et de la qualité de vie dans les quartiers.

Mais le meilleur moyen de lutter contre les îlots de chaleur reste encore de diminuer le nombre de cases de stationnement et donc la surface des aires de stationnement. Dans son nouveau projet de stationnement écologique pour l’aréna Rodrigue-Gilbert, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies--Pointe-aux-Trembles propose, en plus des aménagements verts (plantation d’arbres, biorétention, revêtement clair…), une entente de partage de stationnement. Ainsi, lors d’événements ponctuels, le stationnement de l’école avoisinante sera disponible pour compenser la diminution du nombre de cases du stationnement de l’Aréna. Un bel exemple d’optimisation du stationnement à reproduire à travers l’île de Montréal pour réduire les surfaces des stationnements et lutter contre les îlots de chaleur.

Google plus LinkedIn Twitter print