Intégrer le transport actif dans les stationnements

Les grandes aires de stationnement font partie de l’expérience d’un usager, qu’il se rende dans un commerce, un équipement public ou tout simplement à son bureau. Or, ces vastes aires asphaltées ne sont pas conçues pour être conviviales et sécuritaires pour les piétons – ce que deviennent tous les automobilistes une fois sortis de leur voiture – ni pour les cyclistes. Ces espaces représentent aussi des « barrières urbaines » dans les quartiers.

Des mesures peuvent être mises en place afin d’améliorer la situation des déplacements piétons et cyclistes tout en augmentant la porosité de la trame urbaine.

Les liens entre le stationnement, les rues à proximité et les bâtiments desservis sont primordiaux, pour la continuité de la « trame active ». Il peut s’agir d’allées ou de trottoirs permettant de rejoindre un bâtiment ou un arrêt de transport en commun à partir du stationnement. Le dégagement des entrées des bâtiments permet de créer un espace public pour les clients et employés où l’on intègre végétation et mobilier urbain.

Pour améliorer les déplacements actifs au cœur du stationnement, pensons aux passages marqués à même les allées de circulation ou bien aux allées piétonnes verdies traversant le stationnement. Le stationnement écoresponsable comporte aussi des supports à vélo. Une case traditionnellement allouée à une seule auto peut accueillir plus de dix bicyclettes. Des chaussées désignées permettent de compléter le réseau de façon plus locale afin de relier la rue ou la piste cyclable à proximité directement avec l’entrée des bâtiments.

Enfin, couplées à des mesures d’apaisement de la circulation sur le domaine public, telles que l’installation de panneaux d’arrêt et de passage piétonniers surélevés aux endroits stratégiques, les infrastructures piétonnes et cyclables permettent de réduire la vitesse des conducteurs, de retenir leur attention envers les usagers plus vulnérables et donc d’encourager les déplacements actifs.

Au Québec, certains ont déjà fait un pas dans cette direction et c’est ce que cherche à encourager l’Attestation stationnement écoresponsable portée par le CRE-Montréal qui contribue à changer les pratiques en matière d’intégration du transport actif.

Google plus LinkedIn Twitter print