Futur pavillon de HEC au centre-ville : encore des arbres à couper

HEC Montréal a obtenu le 24 mai dernier l’accord du Conseil des ministres pour construire un nouvel édifice, en plein coeur du centre-ville, sur un terrain adjacent à la basilique Saint-Patrick, sur la rue de la Gauchetière Ouest, entre la rue Saint-Alexandre et la côte du Beaver Hall. Le projet architecturalement intéressant intègre plusieurs mesures afin de réduire les îlots de chaleur (toiture verte, matériaux clairs) et fera disparaître un stationnement de surface. Même s’il subsiste des questionnements sur l’aménagement du terrain situé en façade du bâtiment religieux pour le mettre en valeur, qui restera la propriété de la Fabrique de la basilique Saint-Patrick, jusque-là tout va bien.

Malheureusement, le bâtiment sera implanté sur un terrain qui offre actuellement aux travailleurs et résidents du quartier un espace vert très apprécié, un lieu qui abrite aussi les ruines du refuge St. Briget’s. Le projet prévoit aussi la coupe de plusieurs arbres matures qui contribuent aujourd’hui à faire de cet endroit un petit îlot de fraîcheur. Même constat que dans le texte sur le jardin des Soeurs Grises.

Nous souhaitons que HEC Montréal et la Fabrique de la basilique, en collaboration avec la ville de Montréal, s’assurent de préserver le maximum d’arbres sur le site et compensent la coupe lorsque celle-ci est inévitable et qu’ils travaillent conjointement pour offrir des espaces publics de qualité pour l’ensemble de la population.

L’envergure du projet, sa localisation stratégique au centre-ville requièrent que les organisations fassent preuve de créativité et d’audace dans l’aménagement et la gestion des espaces verts, au bénéfice de l’ensemble de la collectivité montréalaise.

Google plus LinkedIn Twitter print