La falaise Saint-Jacques mise à mal, un patrimoine naturel à protéger de façon urgente

Le dimanche 21 octobre dernier, le CRE-Montréal a participé à une marche à travers la falaise Saint-Jacques en compagnie de nombreux citoyens, associations et organismes sympathisants de la Coalition dalle-parc pour tous et de la protection du milieu naturel que représente l’escarpement. Si l’émerveillement de découvrir ou redécouvrir la beauté du paysage et la richesse des lieux fut au rendez-vous, l’indignation a également pris place devant des masses de déchets jetés depuis les terrains adjacents à la rue Saint-Jacques. Une centaine de pneus et de bidons d’huile à transmission, des cuisinières, des grilles-pains et coussins jonchaient le sol. Inutile de dire que tant pour les yeux que la biodiversité, cet acte est plus que désolant. Cela fragilise très certainement la végétation en contribuant à l’érosion des sols en fragilisant l’enracinement des plantes qui redoublent de prouesse pour pousser à même la pente.

Montréal est une île traversée par un réseau hydrographique riche et une topographie légèrement vallonnée. Les dénivelés, escarpements et falaises de l’île marquent son paysage comme ils ont marqué l'histoire de son développement avec ses “côtes” et “côteaux”. À présent, marquons l’histoire à venir en protégeant et aménageant au plus vite ce milieu aussi fragile que précieux!

Google plus LinkedIn Twitter print