Des études pour aider les villes à prioriser le vert

Dans la foulée du Sommet sur les infrastructures vertes et les phytotechnologies, la Fondation David-Suzuki a publié plusieurs études en lien direct avec l’adaptation aux changements climatiques.

  • « La fin du gazon! »  met en lumière le potentiel important à l’échelle de la région métropolitaine d’amélioration des aménagements afin de réduire les îlots de chaleur urbains et de supporter la biodiversité. Elle souligne la piètre performance du gazon et la nécessité de complexifier les aménagements (en hauteur et en espèces). 
  • « La prévention des inondations dans la CMM », les services écosystémiques rendus par les 400 000 arbres de rue de Montréal sont évalués à plus de 4 millions $, ce qui renforce la nécessité d’augmenter la canopée de nos villes. L’étude se penche également sur le rôle des milieux naturels dans la prévention des inondations, présentant une priorisation de conservation des milieux naturels suivant une stratégie favorisant à la fois la réduction des risques d’inondation, la conservation de la biodiversité et la lutte aux îlots de chaleur. 
  • « Quel avenir pour les phytotechnologies au Québec ? » dresse un portrait des différentes phytotechnologies et de leur complémentarité avec les infrastructures naturelles. Le document identifie également leurs avantages et leurs faiblesses et les défis de leur mise en oeuvre
Google plus LinkedIn Twitter print