1, 2, 3 GO pour la Vision Zéro à Montréal

Lundi 19 novembre dernier, nous avons participé au premier Sommet des partenaires de la stratégie de sécurité routière Vision Zéro qui a réuni notamment des représentants des piétons et des cyclistes, de l’industrie du camionnage, des corps policiers et des personnes ayant des limitations fonctionnelles.

La mairesse Valérie Plante, des élus municipaux, de même que Mme Chantale Rouleau, Ministre déléguée aux Transports et à la Métropole ont unis leurs voix pour appuyer la mise en place de cette approche qui stipule que la seule cible éthiquement raisonnable en matière de sécurité routière est «zéro décès et blessés graves».

Ce sommet fut l’occasion de lancer la démarche d’élaboration du plan d’action Vision Zéro de la ville de Montréal dont la mouture finale est attendu à l’hiver 2019. Cet événement est un pas de plus vers une réflexion et un changement systémiques afin de réduire le lourd bilan routier en termes de mortalité et de blessés en milieu urbain pour les personnes se déplaçant à pied et à vélo.

Une stratégie qui a fait ses preuves

Lancée en Suède à la fin des années 1990, le changement global et l’implication de l’ensemble des parties prenantes du système routier apporté par cette nouvelle approche a permis à la Suède de réduire son taux de décès par 100 000 habitants à 2,8. À titre de comparaison le Canada se situe à 6 décès par 100 000 habitants et le Québec à 4,9 décès par 100 000 habitants.

Les principes de Vision Zéro

  • Aucune perte de vie n’est acceptable
  • Les collisions mortelles et les blessures graves sont évitables
  • Les humains font tous des erreurs
  • Les humains sont vulnérables
  • La responsabilité entre les fournisseurs du système routier et les utilisateurs
  • Prioriser un changement global

Pour en savoir plus sur l’approche Vision Zéro, telle que mise en place par la ville de Montréal.

Google plus LinkedIn Twitter print