Un développement durable exemplaire dans le Technopôle Angus

Le CRE-Montréal a présenté son mémoire lors des consultations sur la phase II du secteur Angus, réalisé en collaboration avec Équiterre. Le Technopôle Angus est un modèle socio-économique qui veut poursuivre sa croissance et affirmer sa viabilité environnementale. La phase II de son développement, soumise en consultation devant l’OCPM s’inscrit dans une logique d’aménagement résolument avant-gardiste dans son intégration urbaine. Un tel projet de développement devrait servir d’exemple pour d’autres secteurs de Montréal et même du Québec, notamment pour sa gestion écologique intelligente.

Les différents réseaux de gestion urbaine ont été pensés à la manière d’un écosystème cohérent qui permet d’optimiser la gestion des ressources. Par le partage de chaleur et une approche de quartier en réseau, le site optimise la gestion de l’eau, de l’énergie et des matières résiduelles. Le projet se veut un écoquartier, ce qui est non seulement sain pour lui-même, mais aussi pour ses futurs habitants ainsi que pour l’environnement urbain de Rosemont et de Montréal.  

Le projet innove avec des aménagements publics qui pourront stocker et filtrer 90 % des eaux de pluies et une boucle énergétique entre les futurs bâtiments de l’îlot. Cette boucle permettra la récupération et l’échange de chaleur entre utilisateurs, permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 26 %.

 

Pour lire le mémoire - Technopôle Angus : îlot central - Un projet pour le développement durable de Montréal 

Pour lire l’article dans Le Devoir 

 

Google plus LinkedIn Twitter print