Pierrefonds Ouest : Mieux protéger les milieux naturels pour mieux développer la ville

« Considérant la valeur écologique du territoire dans son ensemble et sa place dans la ceinture verte du grand Montréal, nous prônons une protection de l’ensemble du territoire à des fins de parc. Plusieurs études viennent renforcer cette idée d’un projet localisé au mauvais endroit. », déclare Emmanuel Rondia, responsable campagnes Espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), lors de la présentation du mémoire de l’organisme. Le CRE-Montréal est d’avis que l’administration montréalaise a ici une belle occasion de concrétiser sa volonté de protéger les derniers milieux naturels sur son territoire. Il en découlerait un meilleur accès à la nature pour l’ensemble de la population ainsi qu’une densification plus intelligente du territoire puisqu’elle miserait sur la revitalisation de secteurs déjà urbanisés.

 

Reconstruire la ville sur elle-même

En dehors du secteur de Pierrefonds-Ouest, il existe un important potentiel de développement résidentiel à court, moyen et long termes sur le territoire de Pierrefonds-Roxboro, comme l’indique l’étude publiée par le CRE-Montréal en 2016. Ces secteurs, nécessitant d’ailleurs une revitalisation, peuvent accueillir du développement immobilier de type TOD (Transit-Oriented Development).

 

Le non-sens d’un boulevard autoroutier

Le projet de développement résidentiel est conditionnel à la réalisation du boulevard urbain dans l’emprise de l’A-440. La construction de ce boulevard, en prévoyant son éventuelle conversion en autoroute, ouvre la porte au prolongement de l’A-440 jusqu’à Laval. L’autoroute viendrait alors traverser de part en part l’île Bizard, alors que des démarches pour l’obtention du statut de paysage humanisé sont en cours.

Afin d’assurer la réalisation d’un véritable boulevard urbain, le CRE-Montréal demande à l'administration municipale de négocier avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) pour que le gouvernement du Québec cède son emprise sur l’ensemble du territoire de Montréal. Cette négociation devrait se faire avant toute réflexion sur l’aménagement du secteur.

Le secteur de Pierrefonds-Ouest est une véritable richesse collective de par sa grande valeur écologique. Il mérite que l’agglomération de Montréal pose les gestes nécessaires pour le conserver et en faire bénéficier l’ensemble de la population.

 

Pour consulter notre mémoire 

 

Google plus LinkedIn Twitter print