Paris réduit l’exposition de ses habitants aux ondes électromagnétiques

30 %, c’est la baisse à l’exposition aux ondes électromagnétiques dont fera bénéficier la Ville de Paris à ses habitants. Une charte conclue avec les opérateurs de téléphonie mobile prévoit limiter le seuil maximal des antennes-relais, initialement à 7 V/m, à 5V/m (volt par mètre) faisant décrocher à la Ville Lumière le titre de métropole la plus protectrice d’Europe devant Bruxelles, qui a fixé un seuil à 6 V/m. Les ondes électromagnétiques étant soupçonnées d’être nocives pour la santé, peut-être même potentiellement cancérigène selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), Paris vise ainsi à assurer un équilibre entre les préoccupations de santé publique et le statut de capitale mondiale du numérique.

Un Observatoire municipal des ondes sera aussi créé pour informer, surveiller et amplifier les campagnes de mesures déjà existantes.

 

Pour en savoir +

 

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print