Parfums d’ambiance, bougies parfumées, éliminateurs d’odeurs, aussi source de pollution intérieure

Sachant que l’on passe en moyenne 75 % de notre temps à l’intérieur, contrôler la qualité de l’air que l’on y respire devrait aller de soi, autant que l’eau que l’on boit. Pourtant, cela n’est pas le cas: on assimile trop souvent pas ou bonne odeur à qualité de l’air.

Contrairement à ce que beaucoup croient, l’air intérieur est souvent pollué et parfois plus que l’air extérieur. Les multiples produits et objets présents dans nos maisons sont en cause : détergents et nettoyants, peintures, colles, teintures des tissus, etc. Qu'en est-il des parfums que nous utilisons pour masquer les mauvaises odeurs? Sont-ils inoffensifs?

Lisez la suite de cet article d’Écohabitation pour en savoir +

 

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print