Les coûts cachés du stationnement gratuit

 

Le CRE-Montréal, qui travaille activement et depuis longtemps sur la question du stationnement, a pu montrer les coûts cachés de la gratuité du stationnement: congestion, pollution, étalement urbain, déclin de l’attractivité des rues, etc. La question de savoir qui paie pour le stationnement gratuit se pose de plus en plus vivement, car elle est au coeur du cercle vicieux de la dépendance à l’auto. Tout le monde demande du stationnement gratuit parce que personne n’a l’impression qu’il va le payer.

Un récent article paru dans The Economist plaide pour qu’on cesse de privilégier la gratuité du stationnement, notamment en raison des iniquités sociales. Il est regrettable que les usagers du transport actif et collectif subventionnent l’entreposage automobile gratuit dans nos rues, et ces iniquités semblent aussi accrues en fonction de l’âge et du revenu:   " Le stationnement gratuit représente une subvention pour les personnes âgées qui est payée de manière disproportionnée par les jeunes et une subvention pour les riches payés par les pauvres ".

Il est temps de réduire le nombre de stationnements gratuits à Montréal, car ceux-ci augmentent la congestion et la pollution, en plus d’être inéquitablement payés collectivement.

  

Position: 
Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print