L’avenir des golfs de Montréal, de nouveaux accès à la nature possibles

Récemment, un document de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) soulignait une vague de fermeture des terrains de golfs en Amérique du Nord. Au Québec, entre 2010 et 2015, pas moins de 25 clubs de golfs ont mis fin à leurs activités alors qu’au même moment, seulement deux clubs ouvraient leur porte.  

Cette tendance marquée demande que nous nous préoccupions rapidement de l’avenir de ces espaces verts. L’île de Montréal compte 11 terrains de golfs qui représentent une superficie de 1 250 ha, soit 2,5% de la superficie totale de l’île. Pour ceux en passe de disparaître, la naturalisation (sachant que c’est déjà un espace vert) et leur conversion en parc à moyen terme représentent de belles occasions d’augmenter la présence de la nature en ville et d’en favoriser l’accès aux citoyens. Le document de la CMM présente notamment le cas de rachat des terrains par les autorités publiques en vue de les reconvertir en espaces naturels.

La situation montréalaise est variable. Alors que les signaux sont encourageants du côté du golf de Meadowbrook, avec sa potentielle transformation en un grand parc, la situation est plus préoccupante avec les projets d’extension du parc industriel d’Anjou sur la partie sud du Club de Golf Métropolitain d'Anjou. Pourtant, ce terrain présente une formidable occasion pour créer un grand parc dans l’Est avec son annexion au parc-nature du Bois-d’Anjou. À plus long terme, nous pouvons aussi nous poser la question de l’avenir des golfs situés en plein coeur du projet de territoire humanisé de l’île-Bizard.

Bref, il est urgent que l’agglomération montréalaise réfléchisse sérieusement à cette question et se dote d’une vision et d’un plan d’action afin d’assurer la préservation des terrains de golfs sur le long terme. La raison en est simple : la population montréalaise manque déjà d’accès nature et une fois l’espace transformé en secteur industriel ou résidentiel, il sera trop tard pour revenir en arrière.

 

Google plus LinkedIn Twitter print