Dalle-parc Turcot, il faut y croire pour l’avoir

La Mairesse s’est saisie du dossier de la dalle-parc lors de sa première semaine de travail. Se rendant sur le site de l’échangeur Turcot en compagnie du Ministre des Transports André Fortin, celle-ci a rappelé l’importance qu’un tel chantier intègre les besoins de tous les usagers, et donc des piétons et cyclistes qui se retrouvent enclavés par plusieurs kilomètres de frontière urbaine autoroutière. Cet appui du premier magistrat de la ville est significatif et démontre la volonté de l’administration Plante de prioriser la prise en compte des besoins alternatifs à l’automobile. Le Président du Comité exécutif, Benoît Dorais, était aussi présent, lui qui a suivi le dossier Turcot de près, comme Maire du Sud-Ouest.

Le Ministère des Transports a ouvert une porte plus grande qu’elle ne l’a jamais été au sujet de la dalle-parc. S’engageant à réserver l'espace pour permettre sa construction, le Ministre Fortin a annoncé des consultations sur cette infrastructure. La nécessité de la dalle-parc n’est plus à faire, elle qui a été appuyée par un grand rassemblement ainsi qu’une pétition signée par 10 946 personnes. L’axe de la rue Cavendish est tout désigné, notamment parce qu’une passerelle est déjà présente plus au Sud de Turcot pour enjamber le canal Lachine.

Souhaitons que le Gouvernement ne tergiverse pas et qu’il réservera rapidement les investissements nécessaires en plus de dévoiler un échéancier crédible permettant de démontrer que les besoins piétons et cyclistes sont pris en compte dès aujourd’hui…  et non repoussés aux calendes grecques.

Google plus LinkedIn Twitter print