Consultation sur Pierrefonds-Ouest : Appel à une participation massive

L’OCPM vient tout juste d’annoncer la tenue d’une consultation publique sur l’avenir du secteur de Pierrefonds-Ouest en plus de dévoiler les principales étapes de celle-ci. Plusieurs activités sont prévues dans les prochaines semaines en vue de la séance de présentation des mémoires qui se tiendra le 2 mai prochain. 

Ces consultations sont une étape démocratique importante pour les organismes et les citoyens. Ils pourront utiliser ces tribunes afin de faire connaître leur vision pour cet immense terrain de l’Ouest de l’île-de-Montréal.

Ce terrain abrite actuellement un grand éventail de milieux naturels verts et bleus ainsi que des terres agricoles en friche. Ces espaces verts et milieux naturels sont une occasion unique pour l’agglomération de Montréal de contribuer à l’atteinte de plusieurs objectifs dont :

 

  • Protéger 10 % de milieux naturels sur son territoire
  • Mettre en valeur ses ruisseaux et ses milieux humides
  • Augmenter la superficie cultivée des terres arables

Rappelons que le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) s’est donné l’objectif d’augmenter de 6 % la part des terres cultivées et de mettre en place un couvert forestier de 30 %.

L’envergure du projet Pierrefonds-Ouest et les impacts qu’il pourrait avoir sur l’ensemble de la région métropolitaine en font un dossier auquel l’ensemble des montréalais doit s’intéresser. Espérons qu’ils seront présents en grand nombre lors des différentes activités entourant la consultation publique et qu’ils feront entendre leurs voix.

En avril 2016, le CRE-Montréal produisait une analyse du potentiel de logements dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, ailleurs que sur le site prévu pour le développement immobilier. 

Nous ne manquerons pas de profiter de ces consultations pour insister à nouveau sur l’importance de préserver la biodiversité ainsi que les milieux naturels de Pierrefonds-Ouest afin d’assurer la qualité de vie des citoyens.

 

Google plus LinkedIn Twitter print