Pierrefonds-Ouest : le Mouvement Ceinture verte interpelle les ministres canadiens et québécois de l’Environnement

Récemment, deux études scientifiques ont mis en lumière la présence d’espèces fauniques et floristiques à statut sur le terrain visé par le développement immobilier de Pierrefonds-Ouest ainsi que le rôle de ce terrain dans la connectivité écologique du Grand Montréal.

Suite à ces constats, le Mouvement Ceinture verte a fait parvenir une lettre co-signée par plusieurs organismes dont le CRE-Montréal, à la ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine Mc Kenna et au ministre québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, leur demandant de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer la protection de l’habitat de ces espèces en vertu des lois sous leur juridiction.

Pour le CRE-Montréal, la valeur écologique et la taille potentielle du grand parc d’agglomération qui pourrait être formé dans ce secteur portent à considérer que les paliers gouvernementaux du Québec et du Canada devraient contribuer financièrement à offrir un tel parc public à la population de la métropole du Québec, ce qui deviendrait sans conteste un nouvel attrait touristique.

Google plus LinkedIn Twitter print