Les hôpitaux contribuent-ils à la pollution pharmaceutique de notre Fleuve ?

Une question importante car, dans l’affirmative, une autre surgit : quelle est l’envergure de cette contribution et sous quelles formes les médicaments sont-ils rejetés dans nos cours d’eau ? Il est important de savoir que ce type de contaminants quand ils se retrouvent dans les cours d’eau sont à l'origine de nombreuses perturbations de la faune aquatique et constituent de plus un risque potentiel pour la santé humaine.

Afin de répondre à cette problématique préoccupante, un projet de recherche a été mis sur pied visant l'élimination des contaminants émergents réfractaires de type résidus médicamenteux issus des eaux usées d'hôpitaux (EUH) et mélangées ensuite avec les eaux d’égouts municipales. Ce projet pertinent et novateur est financé par le CRSNG et mené par des chercheurs et plusieurs partenaires (INRS-ETE, Université de Montréal, CRIQ, CEAEQ, MDDELCC, SSE).

Un bel engagement qui permettra aux établissements de santé de réduire leur impact environnemental et d’améliorer leurs pratiques de santé environnementale. Un dossier important à suivre.

Google plus LinkedIn Twitter print