Des frênes transformés en mobilier urbain grâce au GIT

Le Groupe Information Travail (GIT), un organisme œuvrant depuis près de 30 ans à la réinsertion sociale, s’est associé à l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie dans un projet de revalorisation du frêne. Victimes d’une infestation virulente de l’agrile, ces arbres abattus massivement trouveront une deuxième vie grâce à la transformation du bois en mobilier urbain. Plus d’une cinquantaine de pièces de mobilier – bancs et boîtes à fleurs - seront fabriquées par une cohorte de jeunes en difficulté ou éloignés du marché du travail qui trouveront là une occasion idéale de vivre et d’acquérir une expérience enrichissante et formatrice en ébénisterie.

Depuis dix ans, le GIT a introduit des plateaux de travail en ébénisterie écologique qui contribuent à sensibiliser les jeunes au développement durable. En plus des retombées environnementales, ce projet contribue au développement de l’estime des jeunes et à leur sentiment d’appartenance à la communauté : deux facteurs essentiels à la réinsertion sociale et professionnelle.

Le passage de l’agrile du frêne va entraîner l’abattage de milliers d’arbres, amenant les municipalités à gérer des quantités importantes de bois. Il est important de se pencher sur ces questions dès maintenant alors que le pic d’abattage est à venir. L’idée est de ne pas gaspiller cette ressource mais d’en profiter pour développer de nouvelles pratiques durables et de sensibiliser à l’importance des arbres à chacun des stades de leur vie.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print