Disparition d’un espace vert précieux à proximité de l’aéroport

Malgré une pétition de plus de 18 000 signataires et de nombreuses représentations de groupes citoyens et environnementaux, les travaux d’abattage d’arbres ont débuté sur le terrain du golf municipal de Dorval où Aéroports de Montréal prévoit la construction de plusieurs bâtiments.

Le CRE-Montréal déplore la perte de cet espace vert de 12 ha qui, outre son rôle d’îlot de fraîcheur représentait un espace tampon entre l’aéroport et le secteur résidentiel. C’est un nouvel exemple des pressions importantes que subissent les espaces verts et les milieux naturels sur l’île de Montréal alors que l’agglomération s’est donné l’objectif de protéger 10 % de son territoire dans le schéma d’aménagement et de développement.

Plusieurs groupes ont écrit à la Ministre fédérale de l’environnement et des changements climatiques, Catherine Mc Kenna, afin de demander l’arrêt des travaux afin de trouver une solution alternative permettant de limiter la perte de biodiversité.

Pourquoi privilégier la disparition d’un grand espace vert quand il y a de grands stationnements de surface qui, s’ils étaient transformés en stationnements étagés, libéreraient beaucoup d’espaces pour d’autres usages ?

Google plus LinkedIn Twitter print