La CMM dévoile un inventaire des friches agricoles à des fins d’exploitation et de reboisement

Cet inventaire qui complète le portrait de la zone agricole du Grand Montréal identifie pour l’agglomération de Montréal 57,5ha de friches agricoles dans la zone agricole. Dans ces friches, 25,5ha auraient davantage un potentiel de remise en culture et 22ha un potentiel de reboisement.

À l’échelle de la CMM, ce sont 6 300 ha de friches agricoles qui ont été identifiés dont 3 724 ha ayant un potentiel de remise en culture. La remise en culture de ces terres correspondrait à une augmentation de 2,9 % de la superficie des terres cultivées à l’échelle métropolitaine, ce qui correspond environ à la moitié de l’objectif fixé dans le PMAD.

Il y a maintenant un travail à mener auprès des propriétaires pour la remise en culture ou le reboisement. Le PMAD l’a clairement montré, les agriculteurs ont un rôle central à jouer dans la CMM pour la préservation des milieux naturels et l’augmentation du couvert forestier sur le territoire. Outils et support doivent être mis à leur disposition pour y parvenir. En parallèle, la protection des terres agricoles à des fins de production est cruciale pour la région. Rappelons que des terres arables représente une ressource non renouvelable, donc à ne pas gaspiller.

Google plus LinkedIn Twitter print