Avenir du Parc La Fontaine - Se donner les moyens de ses ambitions

La démarche de consultation citoyenne sur l’avenir du Parc La Fontaine s’est conclue le 31 août lors d’une assemblée récapitulative où ont été présentés les principaux éléments du rapport de consultation. Il faut souligner la grande participation citoyenne avec près de 2800 contributions, ce qui témoigne de l’attachement qu’ont les montréalais pour ce parc unique. L’ensemble de l’exercice constitue une étape de plus vers l’adoption d’un plan directeur pour le parc.

Verdissement, mise en valeur du patrimoine, cohabitation des usagers, sécurité dans et aux abords du parc sont quelques-uns des éléments qui ont été au coeur des discussions.

Plusieurs interventions permettraient de mettre en valeur toutes les richesses naturelles et patrimoniales du parc tout en favorisant l’accès sécuritaire en transport actif. Quelques éléments sur l’accès:

  • Sécuriser les accès, entre autres en éliminant les bretelles Rachel et Cherrier et en aménageant des traverses avec signalisation particulière
  • Favoriser la cohabitation entre les différents usagers en aménageant une piste cyclable sur l’avenue du Parc La fontaine. Cela pourrait se faire en réduisant le nombre de voies de circulation et en agrandissant le parc vers l’Ouest. Cet aménagement se ferait en parallèle à l’implantation de mesures afin de faciliter la cohabitation des vélos et des piétons dans le parc.  
  • Réduire les surfaces minéralisées notamment par la fermeture ou tout au moins la réduction de la largeur de la rue Émile-Duployé et en verdissant les stationnements résiduels

Plus généralement, la protection et la consolidation du patrimoine naturel du parc passe par la mise en place de mesures innovantes d’aménagement et de gestion. On peut penser à des espaces de biodiversité tels que des près fleuris à certains endroits du parc.

Le parc doit également être un élément central du lien entre le mont Royal et le Jardin Botanique dans l’esprit de la promenade urbaine.

Enfin, la concrétisation de cette vision du parc va nécessiter un engagement financier à la hauteur des ambitions qu’a la collectivité pour le parc.

Google plus LinkedIn Twitter print