L'après Conférence de Paris : des aires protégées à la rescousse du climat

Le Québec atteindra-t-il la cible intérimaire de 12% d’aires protégées qu’il s’était fixée pour 2015 ? La SNAP Québec rappelle qu’environ 30 000 kilomètres carrés d'habitat naturel ont déjà franchi les étapes préliminaires menant à un véritable statut de protection. Ce sont d'ailleurs plusieurs projets qui bénéficient du soutien des régions ou des Premières Nations. Avec actuellement moins de 10% d’aires protégées au Québec, des progrès peuvent et doivent être faits d’ici la fin de l’année financière si le gouvernement du Québec entend atteindre la cible de 17% d’ici 2020. Lire la suite du communiqué de presse.

Il est clair aussi pour beaucoup d’organisations, dont le CRE-Montréal, que le Sud du Québec mérite une forte attention du gouvernement pour protéger les milieux naturels reconnus pour leur richesse en biodiversité mais qui disparaissent encore à grande vitesse sous de multiples projets de développement.

Google plus LinkedIn Twitter print