Revenus du marché du carbone et taux de réalisation des projets de transports collectifs : TRANSIT propose deux solutions pour augmenter les services dès l'an prochain

TRANSIT, l’Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec, a dévoilé son rapport « Commencer avec ce que l’on a » dans lequel sont formulées deux recommandations visant à augmenter à très court terme, dans les centres urbains du Québec, les services de bus, de train de banlieue, de métro et de métrobus déjà largement saturés. L’Alliance recommande que soient enchâssées dans la Loi et les règlements municipaux les grandes décisions d’investissements en matière d’infrastructures et de renouvellement d’actifs de transports collectifs, afin de les protéger des aléas liés aux changements de gouvernement et d’administration.

Avec cette mesure, TRANSIT souhaite faire passer à court terme le taux de réalisation de ces projets de 60 à 80%. TRANSIT recommande également au gouvernement d’offrir aux municipalités, dès l’an prochain, 200 millions de dollars de plus par année, à partir des revenus du marché du carbone, afin qu’elles puissent augmenter les services de transports collectifs offerts par les sociétés de transport. Lire la suite du communiqué de presse.

Enjeux: 
Google plus LinkedIn Twitter print