Fini les retards d’échéancier au bois-de-Saraguay : le comité demande le début des travaux dès l’automne 2014

Le Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay demande à la ville de Montréal de respecter ses échéanciers toujours retardés et de commencer les travaux d’aménagement dès cet automne de 2014. Le début des travaux de mise en valeur des sentiers, d’abord prévu pour septembre 2012, a été retardé à 2013, puis à 2014 et maintenant, jusqu’à l’automne de 2015!

Le 7 avril, après consultation d’associations concernées, le Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay a rencontré M. Harout Chitilian, conseiller de Bordeaux-Cartierville et vice-président de l’exécutif de la ville de Montréal. Le Comité espère grandement que la Ville va rétablir ses priorités afin que les premiers travaux débutent dès cet automne. Il s’agirait d’aménager au moins les deux premiers sentiers, pour le plus grand bonheur des citoyens amoureux de la nature.

Sauvegardé grâce aux pressions de groupes citoyens et déclaré arrondissement naturel en 1981, le Bois-de-Saraguay renferme la plus ancienne forêt de Montréal et le plus remarquable exemple de biodiversité. En 2009, le Comité pour la mise en valeur de Bois-de-Saraguay a entrepris des démarches pour un aménagement de ce parc-nature afin de l’ouvrir au public. Huit associations et regroupements citoyens appuient cette demande. En 2011, la Ville de Montréal a voté un budget de 2,5 millions$ pour les premières phases d’aménagement, à réaliser en collaboration avec les organismes citoyens afin d’intégrer leurs préoccupations. Après de fructueuses consultations et consensus, le début des travaux était prévu pour septembre 2012. Mais au printemps de 2013, les associations concernées ont dû contester un projet révisé qui faisait fi des consensus visant à conserver en priorité le milieu naturel de ce parc.

C’est ainsi que la Ville de Montréal a mis sur pied un Comité permanent de suivi pour la mise en valeur et la conservation du Bois-de-Saraguay, composé d’une quarantaine de délégués d’associations, d’organismes et de fonctionnaires. À la rencontre du 10 décembre, plusieurs consensus étaient rétablis et un nouvel échéancier plaçait les débuts des travaux en 2014-2015. Mais tout récemment, on annonçait un nouveau report, cette fois à l’automne de 2015 seulement. Après toutes ces années d’implication avec de nombreuses associations citoyennes, le Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay considère qu’il est grand temps de faire connaître ce milieu naturel d’exception aux Montréalais.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print